Joindre Handi-Assur
  • 02 40 73 79 99
  • 2, rue Voltaire - BP 70507 44005 Nantes

De quoi sommes-nous capables ?

Vous trouverez dans cette section, des exemples de nos possibilités, des problèmes résolus pour des personnes malades ayant eu à souscrire à une assurance de prêt avec risque aggravé de santé. Ces personnes ont souvent vu leur dossier refusés à cause des garanties exigées par les banques.

Mais en faisant appel à Handi-Assur, elles ont obtenu des solutions car emprunter malgré un problème de santé, c’est possible !

8 juin 2016

Assurance emprunteur et sclérose en plaques

Un message reçu ce matin d’un couple dont la femme sclérosée en plaques a fait appel à nos services, et auquel je demandais si tout allait désormais bien.

« Bonjour,

En ce qui nous concerne tout va bien, nous sommes rentrés dans la maison le 13 février au soir et depuis on déballe les cartons … J’ai profité des vacances de avril pour faire du rangement et traiter les « dossiers en cours » car le temps passe trop vite et j’avais pas mal de retard, mais maintenant cela va mieux, il reste encore beaucoup à faire mais on a pris nos marques !

Merci pour tout, vous pouvez nous rajouter à la liste des clients satisfaits sur le site sans souci !

Cordialement, »

Stéphane et Christelle T.

8 juin 2016

Assurance emprunteur, cancer du sein et hypertension artérielle

Gladys, professeur des écoles de 52 ans nous a été adressée par sa banque qui avait déjà pu apprécier nos possibilités.

En effet, son cancer du sein grade 3 de 2008 avec chimio et radio thérapies, son ablation de la thyroïde et son hypertension artérielle l’exposaient, semblait-il, à des refus ou des surprimes trop élevées.

Il n’aura fallu que quelques jours pour lui obtenir les garanties décès, invalidités et incapacités demandées, sans aucune exclusion et à un tarif tout à fait abordable puisqu’il ne lui est demandé que 48 euros par mois pour assurer pendant 19 ans son prêt de 120.000 euro.

6 juin 2016

Assurance emprunteur et lésions artérielles

Autant dire que ce n’était pas gagné pour Patrick.

Présentant des lésions artérielles, avec angioplasties, etc, il avait vu son dossier monter aux troisième niveau de la convention AERAS pour y être refusé. L’obtention de son prêt était donc remise en cause faute d’assurance emprunteur.

Voici le message qu’il nous avait laissé pour être contacté :
« Suite à un refus de la CNP pour assurer un prêt immobilier je me tourne vers vous. J’ai des problèmes de santé de type cardio-vasculaires traités et stables depuis la pose de stents il y a de ça 6 ans. Je suis non fumeur et suivi médicalement de façon très régulière. Merci de votre attention. »

Nous avons donc immédiatement fait appel à nos partenaires dont nous savons l’expertise sur ce genre de soucis.
L’un nous a malheureusement confirmé le refus mais l’autre a su répondre favorablement pour couvrir le risque décès de Patrick, seul risque acceptable en l’état sans surprise de notre part.

A 54 ans, Patrick va pouvoir acheter sa maison. Nous le suivons pour garantir son prêt de 123576 euro sur 12 ans.
Combien cela lui coûtera-t-il ? 90 euro par mois en moyenne soit un taux de 0.75% ce qui, dans ce contexte et selon notre expérience riche de presque vingt ans , est tout à fait acceptable.
Le contrat va être édité pour le 15 juin prochain.

Bonne continuation , Patrick !

6 juin 2016

Assurance emprunteur et muscoviscidose

« Bonjour Monsieur Caillon,

Excellente nouvelle que cette compagnie souhaite bien m’assurer !!! En lisant les documents, si je comprend bien, il n’y a aucune exclusion par rapport à ma pathologie ?

Encore une fois, merci à vous ! »

Voici le message laissé par Bruno, affecté d’une mucoviscidose à forme fruste depuis 1995, en apprenant qu’un de nos partenaires acceptait de le garantir, sans exclusion aucune , en cas de décès, d’incapacités et invalidités pour son prêt de 230.000 euro sur 20 ans.

Il avait été refusé au niveau 3 de la convention AERAS et désespérait de mener à bien l’achat de sa maison avec son épouse.

Vous allez vous dire que ça doit être ruineux ? Eh bien, non ! Il ne lui sera demandé que 53 euro par mois pour assurer son prêt malgré sa mucoviscidose.